>>Andrea Daher



Paris, janvier 2011

Andrea Daher est titulaire de la chaire Sergio Buarque de Holanda depuis 2010.
Andréa Daher est Docteur en Histoire (École des Hautes Études en Sciences Sociales). Professeur de l’Université de São Paulo de 1994 à 1996, elle est actuellement Professeur de Théorie et Méthodologie de l’Histoire à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro, où elle coordonne le Laboratoire de Recherche sur l’Histoire des Pratiques Lettrés (PEHL).

Elle est l’auteur du livre Les Singularités de la France Equinoxiale. Histoire de la mission des Pères Capucins au Brésil (1612-1615), publié à Paris en 2002 et à Rio de Janeiro en 2007, sous le titre O Brasil francês.


andrea daher3 par slalDominique Fournier

Les recherches d’Andrea Daher portent sur diverses pratiques lettrées, notamment en France, dans la Péninsule Ibérique et aux Amériques, du XVIe au XVIIIe siècle. Elle dirige des recherches sur les pratiques culturelles à l’âge moderne et contemporain auprès du Programme de Post-graduation en Histoire Sociale de l’UFRJ.

Son programme de recherche en tant que titulaire de la Chaire Sergio Buarque de Hollanda auprès de la Maison des Sciences de l’Homme est réalisé en collaboration avec Institut de recherches sur les civilisations de l’Occident moderne, XVIe-XIXe siècles de l’Université Paris IV-Sorbonne (2010-2014). Son projet d’études porte sur l’oeuvre du bibliophile Ferdinand Denis.





LES SINGULARITES DE LA FRANCE EQUINOXIALE Histoire de la Mission des Pères Capucins au Brésil (1612-1615)

Paris, Honoré Champion, 2002

Le "Brésil français" du XVIe siècle, en ses deux formes successives, la "France Antarctique" de Villegagnon et Jean de Léry, puis la "France Équinoxiale" de La Ravardière, Razilly et des Capucins, a habité de grandes œuvres : celles d’Alfred Métraux, Claude Lévi-Strauss ou Michel de Certeau. Chacun à sa façon s’est fait lecteur des récits rédigés par ces visiteurs d’un monde singulier dont les habitants n’étaient comparables à aucun de ceux que connaissaient, par l’histoire ou l’expérience, les Chrétiens d’Occident. Les récits étonnés et émerveillés des voyageurs qui avaient abordé au monde de "par-delà" furent ainsi considérés comme une source précieuse pour déchiffrer les cultures de peuples sans écriture, donc sans archives, et pour comprendre comment la rencontre avec une étrangeté radicale avait obligé les Européens à penser différemment leurs propres inquiétudes.

Respectueuse de ces références imposantes sans en être prisonnière, Andrea Daher développe un projet autre, ainsi formulé : "analyser les spécificités de l’œuvre missionnaire française au Brésil dans ses stratégies et procédés visant la christianisation et l’occidentalisation des Sauvages".

Roger Chartier



Site développé sous SPIP
RSS